CÉLÉLÉ B2B DYLAN DYLAN

Bretonne de coeur, CÉLÉLÉ s’est installée à Rennes il y a un an et demi et a vite été intégrée au paysage musical et culturel de la région en étant notamment DJ résidente à 35 Volts – Quincé. Célélé propose aujourd’hui un stock éclectique de musiques effrénées et se démarque par ses sélections élargies oscillant entre breakbeats, bass music, hard drums, jersey club, osant parfois poser des tracks acid au recoin de sons plus cosmiques… Après Nuits Sonores, Le Sucre, Mythos, Festival Maintenant, et les Transmusicales, elle est nouvelle recrue dans le roster d’Astropolis Booking ! Global Club Music, un terme fourre-tout dans lequel Célélé se retrouve parfaitement. Ses sets débordant d’énergie solaire sont variés mais toujours très rythmés, pour un seul objectif : vous faire danser !

House breakée, techno, boucles acid, UK garage… les influences et affinités de DYLAN DYLAN sont multiples et se retrouvent à la fois dans ses DJ sets et ses productions millimétrées. Pendant ses années de fac, elle forge son expérience au fil de plusieurs résidences en clubs, et passe ensuite logiquement à la production ; elle signe plusieurs sorties sous divers alias, sur des labels tels que Defected, Diversions Records (label d’Oxia) ou encore Egregore. Mais c’est en 2022, avec la sortie de son premier album Euphoria, qu’elle acquiert véritablement la reconnaissance de la presse spécialisée et de ses pairs. Salué par la critique, ce premier LP est un « périple musical délicate- ment hypnotique » (Tsugi) et place définitivement Dylan Dylan tout en haut de la pile des nouveaux talents de la scène électronique française. 2024 marque un nouveau tournant dans sa carrière avec le début de sa résidence au Badaboum à Paris, mais surtout la sortie de son deuxième album Love Theory, prévue en mai 2024.



BUNZEN

BUNZEN, une avide d’exploration aux multiples facettes, n’hésite pas à expérimenter à travers des sets dynamiques et fédérateurs. Après des années passées sur le dancefloor, la diggeuse compulsive passe derrière les platines pour partager ses dernières pépites: house, breakbeat, UKG ou techno, elle oscille entre les univers selon les contextes et les atmosphères.

GALÈRE SUCRÉE b2B SAÜBR

Motivée par l’envie de faire bouger les corps, GALÈRE SUCRÉE puise son inspiration dans la Breakbeat et la Bass Music. C’est avant tout l’amour de la danse et de la fête qui l’amène à créer des sets éclectiques, naviguant entre la Break, la D&B, l’Acid Techno, en passant par la Baile Funk et la Techno. En une phrase, mélanger les genres pour retourner le dancefloor.

Artiste singulier dans le paysage électronique brestois, SAÜBR est le plus digne représentant d’une scène anglaise en pleine effervescence. D’abord influencé par le rock progressif made in England, il découvre la Drum & Bass et le Dubstep pour s’établir aujourd’hui dans un registre UK Garage, Break, Jungle et 140. Doté d’une habile agilité sur ses pads, on le retrouve aussi à l’aise à la production derrière ses machines que derrière les platines. God Save The Break!

GOUPILE

La musique de GOUPILE existe dans un endroit imaginaire entre l’intimité d’une chambre et l’espace de communion du club. Issues d’improvisations sur son synthé modulaire, compagnon analogique avec qui elle converse, ses productions tissent ensemble matières électroniques et organiques (instruments à vents, field recordings…). La Mer Intérieure – son premier EP sortit fin 2023 via 110100100.global – évoque une sortie de l’eau, et les mains qui viennent nous chercher quand on a sombré. 

TRANSE AR GWEZ

D’abord collectionneur de vinyles et dj au sein du collectif Mercredi Records, TRANSE AR GWEZ s’est intéressé aux synthés et machines analogiques au fil des années, des rencontres, et des nombreux lives accueillis au sein du festival Sachô, qu’il co-organise depuis une dizaine d’années. Après quelques édits et deux albums, il se produit en live depuis fin 2023 avec un set up où se mêlent nappes de synthé analogiques, samples twistés, breaks rythmiques et boucles d’effets accidentées. Une musique de transe pour arbres déracinés, entre ambient dance music et electronica mélancolique.