BADSISTA

Artiste phare de la scène underground brésilienne, BADSISTA a cofondé le collectif féministe Bandida et a fait vibrer les clubs de São Paulo avec son mélange de global club entre ghetto house, baile funk, rave, bass et dancehall, avant d’être propulsée sur la scène électronique internationale. Habituée des institutions comme Nyege Nyege, Dekmantel, CTM ou Sonar, sa force pleine de fièvre vient embraser le dancefloor de notre Astroclub.

GERD JANSON

GERD JANSON est l’un des dj’s les plus respectés dans le monde de la house et de la techno. Sa particularité, revisiter les classiques que l’on connaît de manière inattendue sans manquer de nous faire découvrir de nouveaux classiques, quelques mois voire années avant qu’ils ne soient joués partout ailleurs. Suffisamment polyvalent pour faire vibrer n’importe quel dancefloor, du disco lent aux synthés 80s, de la house classique aux bangers contemporains en passant par la rave 90s, « Mr nice guy » comme le surnomme son agence, nous promet 3h de communion mémorable dans l’intimiste Cabaret Vauban.

IMOGEN

À ses débuts, IMOGEN était l’une des plus jeunes dj’s sur le circuit international des musiques électroniques, se voyant déjà confier les platines du Berghain à 19 ans. À la tête du collectif Wigs, résidente de NTS et ancienne résidente du temple Fabric, son parcours impeccable l’a mené vers les meilleures scènes et festivals. Son talent s’affirme également avec des productions qui puisent dans les racines de la techno avec une fougue moderne qui croise les genres. Ses tracks sont puissants, taillés pour le dancefloor et dotés d’une sensibilité foncièrement moderne, s’aventurant dans les extrémités les plus rugueuses du spectre de la musique de club : techno, électro, breakbeat, acid. En témoignent ses tracks sur Steel City Dance, le label de Mall Grab ou ses collaborations avec des artistes comme Dj Stingray 313 et Violet.

SETAOC MASS

D’origine anglaise et basé à Berlin, SETAOC MASS fait partie des artistes les plus innovants de la nouvelle génération techno. Il a su s’imprégner de l’héritage des années 90 pour définir la techno de demain et prêcher une vision de la rave pure. Boss du label SK_eleven, sur lequel il défend l’émergence et l’avant-gardisme, ouvrant ainsi la voix à une nouvelle génération d’artistes. Bijou de la techno contemporaine, il manie l’art de créer des sonorités singulières et galvanisantes. Sa techno se veut avant-gardiste et précise, gorgée de clins d’oeil dystopiques et on la retrouve sur de beaux labels comme Soma ou Figure, le label de Len Faki. Habitué des clubs internationaux comme Berghain, Fabric ou Tresor, le mancunien a l’habitude de boxer son public dans des sets mentaux et déroutants, avec une préférence pour les drums frontaux et les synthés percussifs.