BIG RED & DJ ABSURD

Deux artistes cultes et chéris par Manu Le Malin débarquent sur Mekanik pour énergiser Astropolis. Mythique MC de Raggasonic, référence du reggae/hip-hop en France, BIG RED a sorti un dernier album l’année dernière, retour marqué aux racines du reggae jamaïcain. Pour l’occasion, il s’est entouré de DJ ABSURD. Sur des productions ciselées, témoignant de la passion viscérale d’Absurd pour les racines le reggae roots et le rocksteady, Big Red déroule son inimitable flow en faisant la part belle à des textes socialement engagés, évoquant tour à tour la place du racisme systémique dans la société contemporaine, les violences policières ou l’aliénante technologie. Une performance qui bousculera les habitudes de Mekanik, aussi nostalgique que profondément politique.

BLAWAN

BLAWAN est l’un des producteurs électroniques les plus novateurs des années 2010, qui a constamment redéfini son son et perfectionné son art. Après avoir émergé en pleine ère post-dubstep avec des sorties devenues cultes, notamment ‘Getting Me Down’ sur R&S, sa techno sombre et sinistre l’a popularisé auprès du grand public, en chef de file du renouveau de la techno industrielle, seul ou au sein de ses duos : Karenn avec Pariah et The Analogue Cops. Ces dernières années, c’est sur le grand label XL, aux côtés d’Overmono, Burial ou Joy Orbison que l’on retrouve ses productions, avec un style poussant encore plus loin les expérimentations : sons distordus d’une autre dimension, ingrédients surréalistes, étranges, presque sanglants, et sens du rythme unique dans un renouveau électronique flirtant avec le post-punk et avec un sens de la précision. Le maître du chaos débarquera dans La Cour avec ses machines pour un live qui s’annonce magistral.

DJ FUCKOFF b2b DENHAM AUDIO

Cette année, la clôture de La Cour s’annonce fiévreuse sous une pluie de bonnes vibes. D’un côté, l’énergie positive et rafraîchissante de DJ FUCKOFF, dont les productions ont mis K.O la scène électronique avec ses lyrics badass et provocants. D’abord productrice et MC de hip-hop, ses productions mélangent ghetto, électro, jungle, happy hardcore et ont rapidement été hissés au rang de bangers incontournables par ses pairs. De l’autre côté, on retrouve DENHAM AUDIO, nouvelle référence du breakbeat. Depuis quelques années, il souffle un vent d’air frais sur la scène UK rave avec un univers solidement ancré dans les fondamentaux de la jungle, du UK hardcore et du breakbeat. Résident du crew Club Glow, il impose une vision de la rave moderne et exigeante. Après un back-to- back sulfureux lors d’une Boiler Room virale, un honneur de recevoir ces deux représentant·es de la nouvelle génération.

DJ SEINFELD

En 2016, DJ SEINFELD soufflait un vent de fraîcheur sur la scène électronique, grande révélation de la house lo-fi aux côtés de Mall Grab ou Palms Trax sur le label Lobster Theremin. Quelques années plus tard, il rejoignait les rangs du prestigieux label Ninja Tunes, fusionnant UK Garage, électro, rave et lo-fi avec des bangers émotionnels, comme le tubesque ‘Sakura’. Une house inventive entre douceurs aériennes, mélodies acid et saturées, breaks et électro, généreuse et solaire qui trouvera parfaitement sa place sur l’Astrofloor.

DNGN DRGNS

DNGN DRGNS (DOLPHIN & DEATHMACHINE) amène la techno hardcore UK dans une autre dimension, explorant de nouveaux sons et des sensations spontanées avec un live AV. Leur mission ? Vous emmener avec audace et surprise là où aucun artiste hardcore n’est allé auparavant. DNGN DRGNS est un tout nouveau qui se vit live, avec des vétérans du UK hardcore : Dolphin & Deathmachine. Un projet qui fusionne la longue expérience et les styles uniques des deux artistes, tout en créant un show visuel immersif et réactif pour accompagner ce voyage sonore. Couvrant une palette variée de styles, de genres et de bpm, DNGN DRGNS vise à explorer le monde bien au-delà du Hardcore. Parez-vous à de grosses rafales puissantes et émotives, apportant le meilleur des deux artistes dans une rave sans concession.

ELISA DO BRASIL

ELISA DO BRASIL, membre de la famille Astropolis et reine incontestée de la drum’n’bass en France est de retour sur le festival qui l’a vu naître en tant qu’artiste pour célébrer ses 25 ans de carrière. Depuis ses débuts en free party avec le sound system « Les Troubles Fêtes » à ses mythiques résidences ‘Massive’ au Rex Club qui ont fait danser Paris pendant plus d’une décennie, Elisa Do Brasil continue de participer à la diffusion de la culture bass music en France avec ses soirées Forever DNB, des résidences sur Rinse France et Tsugi Radio, et désormais un nouveau label qui vient de naître, Vahana avec son acolyte Bobby. Entre drum’n’bass galvanisante, jungle survitaminée et autres vibrations d’outre- Manche, c’est avec un jeu habile de rythmes et de tempo, qu’Elisa Do Brasil entretient l’énergie de son public à travers le monde, des fêtes underground et confidentielles aux plus grands festivals de drum’n’bass. À chaque édition d’Astropolis, elle accompagne le lever du jour sourire aux lèvres sur la scène Mekanik, et nous régale de son énergie contagieuse.

LAURENT GARNIER

LAURENT GARNIER est celui qui fait danser la planète depuis plus de 30 ans. L’un des dj’s pionniers de la scène électronique, qui a vécu en direct la naissance et l’euphorie de l’acid house à Manchester et qui a ensuite réveillé et secoué la vie nocturne parisienne de La Luna au Rex Club. Devenu LA référence française, il a diffusé son message à travers le monde, des rave aux warehouses, des clubs aux festivals. Un artiste éclectique aux multiples facettes mais avant tout un DJ, un vrai. L’éclectisme musical est également au coeur de la contribution de Laurent Garnier à la radio, avec sa webradio PBB qui tourne H24, gardant un œil bienveillant et attentif sur la nouvelle génération d’artistes émergent·es. Père de la scène électronique française et icône universelle des plus respectées, il est un défenseur inconditionnel de la culture house et techno et c’est toujours dans une joie certains que nous lui confions les rênes de notre culte Astrofloor pour un closing mémorable.

MALL GRAB

Prônant l’insouciance et le côté fun des musiques électroniques, MALL GRAB a débarqué telle une météorite sur la scène il y a dix ans, avec un son décomplexé, une identité et une énergie reconnaissable parmi tant d’autres. Aujourd’hui, son univers est loin de la house lo-fi qui l’a mis en lumière. Basé à Londres, l’australien s’est profondément nourri de l’héritage de sa ville d’adoption et a trouvé l’équilibre parfait avec un mélange croustillant entre émotions et banger effect, puisant dans le meilleur du garage, du breakbeat, de la house, de la rave ou du jungle. En 2022, il sortait son 1er album, travail le plus ambitieux à ce jour pour cet artiste dont l’éveil musical s’est fait avec les bandes-sons de Tony Hawk Pro Skater ou de GTA San Andreas et des vidéos de skate. Loin de s’arrêter, il s’apprête à marquer 2024 avec le lancement d’un nouveau label avec Effy, prêt à nous mettre définitivement en orbite avec sa signature sonore.

MANU LE MALIN & [KRTM]

Il y a 6 ans, MANU LE MALIN programmait un de ses coups de coeur et nouveau prodige de la scène hardcore : [KRTM]. Après avoir écumé ensemble de nombreuses soirées et festivals, ces deux générations d’artistes ont concrétisé leur lien par des sessions studios lors desquelles ils ont créé et expérimenté. Pour la première fois à Astropolis, ils se réunissent pour un live hybride prêt à faire des ravages. Quand notre légendaire Manu s’associe à la sensibilité old school d’un des plus jeunes artistes PRSPCT, c’est forcément l’assurant d’un show hors norme.

MARIE DAVIDSON

Originaire de Montréal, MARIE DAVIDSON est à la fois musicienne électronique, chanteuse, compositrice et DJ. Elle a fait le tour du monde avec son projet solo et ses autres formations comme Essaie Pas, et est signée sur de grands labels comme Ninja Tune, Cititrax (Minimal Wave), DFA Records ou Teenage Ménopause. Entre synth pop, cold wave, techno indolente et spoken word grinçant, son univers piquant et classieux accompagnera la tombée de la nuit sur l’Astrofloor.