Astrodyssea

    Gratuit

Samedi 29 juin

14h30 - 18h30

Passerelle - centre d’art contemporain

Le jeune festival ouessantin prend ses quartiers au centre d’art contemporain Passerelle, invitant les festivalier·es à prendre le large en pleine mi-temps du festival. Ushant se prépare à choyer vos sens avec une immersion dans des musiques électroniques contemplatives et psychédéliques, avec Nocho, Antonyme, Hypnodream et le tout nouveau duo Āmui, fusionnant yoga et éveil sonore. Pour tou·tes celles & ceux qui préfèrent l’ombre au soleil et les pauses ressourçantes au calme avant le climax, direction l’Astrodyssea pour recharger ses batteries !  

CONDENSER L’INFINI / MICHELE CIACCIOFERA

Michele Ciacciofera (1969, Italie) propose à Passerelle une expérience qui peut sembler énigmatique, celle de « Condenser l’Infini ». Depuis sa Sardaigne natale, aux Alpes puis en Bretagne et en Ecosse, il a observé les formes sculpturales archaïques à la base des civilisations humaines tels que les stèles et les menhirs. À travers son voyage européen, il met en balance la fin inévitable de toutes et tous et le potentiel infini de notre culture visuelle au-delà de l’univers fantasmé de nos ancêtres.
« Condenser l’Infini » est une tentative d’écriture d’une histoire commune, une histoire des formes que nos cerveaux connaissent plus ou moins à des degrés différents.

7:77 / HAN BING 

Han Bing (1986, Chine) présente 7:77 à Passerelle Centre d’art contemporain sa première exposition personnelle institutionnelle en Europe. Diplômée du CAFA de Beijing – l’Académie centrale des beaux-arts de Chine – et de Parsons School of Design de New York, Han Bing a étudié des références et des influences très diverses qui lui ont permis de développer une sensibilité multiculturelle et une vision du monde enrichie.

BONNE ARRIVÉE CHÉRIE COCO / AMÉLIE CARITEY

Diplômée de l’École européenne d’art de Bretagne – site de Rennes, Amélie Caritey (1998, Côte d’Ivoire) a pris part au programme Les Chantiers-Résidence porté par Passerelle et Documents d’Artistes Bretagne. Peu avant sa résidence au centre d’art, elle a passé deux mois en Côte d’Ivoire, pays qu’elle a quitté à l’âge de trois ans. Ce second voyage vers sa terre natale, le premier ayant eu lieu en 2019, lui a permis de ramener quantité de photographies, comme autant de témoignages du pays de ses origines. Consciente d’être en marge, tout en se sentant pourtant liée à l’histoire de cette nation, l’exposition « Bonne arrivée chérie coco » rend compte poétiquement du regard de l’artiste sur un pays qu’elle ne connaît encore que très peu. De ce fait, l’exposition offre un aperçu des prémices d’une double-culture en train de se construire, ainsi que de la quête d’une identité binationale.

CENTRE D’ART PASSERELLE
41 Rue Charles Berthelot
29200 Brest

 

 

Artistes